Après des études à l’école supérieure des Beaux – Arts de Montpellier puis Quimper (1992 – 1997) elle poursuit un apprentissage exclusivement technique et artisanal de la céramique lors d’une formation professionnelle au CNIFOP (Centre National d’Initiation, de Formation et de Perfectionnement de la Poterie et du Grès) à St Amand en Puisaye. Nathalie Dérouet effectue des stages chez Daniel de Montmollin, frère céramiste dans la communauté de Taizé, puis chez Robert Deblander.

En janvier 2004, Nathalie Dérouet ouvre à Douarnenez, en Bretagne, un atelier de céramique. Animée par une passion immodérée pour le matériau le plus noble, la terre, elle y consacre tout son temps. Elle travaille à la main et selon une technique ancestrale, elle crée et fabrique les pièces uniques : bols, vases, coupes, pots, contenants divers. Des volumes qui épousent le vide. Leurs formes et leurs noms, l’artiste les puise dans l’élément naturel, végétal ou minéral, sans le copier. Chrysanthèmes, calebasses, méduses et d’autres formes légères et ajourées, issues d’une imagination et d’un savoir- faire dignes d’une dentellière.

Les créations de Nathalie sont résolument contemporaines. Leurs lignes sobres et épurées rappellent celles de la céramique chinoise ou japonaise, des pays où l’élégance et le raffinement des objets usuels réunissent la modernité et la tradition. Nathalie Dérouet développe cette même démarche avec une grande sensibilité et beaucoup de poésie.

Attentive aux jeux de lumière, elle conçoit beaucoup de pièces blanches, en porcelaine ou en grès, mates ou brillantes. Leurs parois sont très minces, presque translucides, la cuisson à 1300°C met les matériaux à l’épreuve, mais Nathalie aime explorer les limites, les tensions, les points de rupture. Sa double formation artistique (écoles des Beaux-Arts) et technique (CNIFOP à St Amand en Puisaye), l’amène à rechercher constamment dans son travail le difficile équilibre entre la rigueur de contraintes techniques et la nécessaire liberté et spontanéité du geste.

Les créations de Nathalie Dérouet sont à la fois des œuvres d’art et des pièces d’artisanat de haut niveau. La frontière entre ces deux catégories est très perméable et, dans ce cas précis, le dialogue est permanent. Dans l’atelier de Nathalie, les œuvres naissent sous son regard exigeant, et prennent les formes dictées par la sensibilité à fleur de peau de l’artiste.

En 2007 Nathalie Dérouet est sélectionnée au concours international «Emerging Artists Competition » organisé par l’ICMEA (International Ceramic Magazine Editors Association) en Chine à Fuping, près de Xian.

Découvrir ces travaux http://www.nathaliederouet.com

Source de l’article, dossier de presse Nathalie Dérouet.